Entre une pensée, un café, une cigarette et une rognure d’ongle, venez vous installer !

» Catégorie : Actualités


Commentaires » 1

 dans Actualités mp3 05symphoniepourhorlogecasse.mp3

C’est sûr. Il est mort sous l’indifférence de monsieur et madame Toul’monde. Combien de voitures ont ignoré le petit corps, déjà sans vie, gisant à terre ? Les mêmes qui pleurent toutes les larmes de leur pauvre corps sain. Ceux qui affirment que mes opinions sont dures, alors qu’elles ne sont qu’honnêteté brute. Il a trépassé sur le carrefour que mon bus traverse chaque matin, au moment où j’appelle ma charmante camarade de classe en annonçant un sempiternel retard…Ce lieu où l’on n’attarde guère son regard. J’ai déjà frissonné quant à la vitesse des camions dévalant la départementale; à bicyclette, je n’en menais pas large. Alors qu’en est il de ce mouflet, une trentaine de kilogrammes sur la balance, quand vingt de plus ne feraient pas long feu ? On dit qu’il n’a pas souffert, mais personne n’est revenu de la tombe; une étude sur les guillotinés auraient même prouvé que le cerveau est encore capable d’agir (donc de penser) pendant un laps de temps -très court, certes-. Peut-être la douleur dépasse t-elle tellement le seuil de l’acceptabilité qu’elle en devient presque iréelle. J’entend de toutes part les termes tristesse et compassion. Quant à moi, je ne ressens rien. Peut-être est ce lié à cet état second dans lequel je bascule depuis quelque jours. Ou tout simplement à de réelles conviction  vis à vis de la mort. Je suis persuadée qu’elle nous fait peur car au travers de faits divers nous entrevoyons des situations qui pourraient nous arriver. Alors agissons nous par pur égoïsme ? Le travail de deuil ne doit il pas réalisé par un cercle restreint… On se laisse gagner par des sentiments qui nous empêchent d’agir. La communauté devrait s’insurger contre le manque de sécurité, plutôt que d’encenser les familles d’éternelles condoléances. N’est ce pas son devoir d’être objective ? Nous sommes si… superficiels. Une palette de bleuettes insipides. Comme un énième bouquet sur un marbre froid, qu’untel définitivement parti n’hûmera plus jamais. Fatalité ou Chance de rester parmis ceux qui se jugent vivants (ce qui n’est malheureusement pas l’anthonyme de  »corrompu jusqu’à l’os« .  Et j’en reviens à ressasser ces démagogies malgré moi, pour qu’à fortiori, nul ne les lise. Et peut-être les fantômes existent ils ?

sallyoutepdp.jpg

 Aujourd’hui, mon indifférence m’a marquée. L’autobus a roulé sur les traces du semi-remorque qui a renversé le petit homme. La musique déferlant sur mes oreilles, j’ai constaté avec un morne regard bovin qu’une fois les policiers partis, les véhicules circulaient de plus en plus rapidement. Comme si l’existence tout entière n’était qu’un cycle qui subissait d’obligatoires accidents de parcours qui ne perturbaient jamais son fonctionnement.

Leur Dieu a foutu le camps. Ils ont pris sa place au Vatican.

Commentaires » 0

731572428.jpg  Il y a deux jours, j’ai laissé un commentaire sur le blog de monsieur Vanneste (je me demande de quel miracle je puis puiser la force de l’appeler de manière polie). Pour vous rafraîchir la mémoire (bien que ce politicard soit pour le moins poussiéreux), Christian Vanneste est professeur de philosophie de son état. Personne ne semble lui avoir fait la remarque : « Vous êtes totalement désuet, Papy », ce qui aurait pu peut-être lui ôter l’ambition de grimper les échelons de la vie politique afin d’y transmettre ses idées, imprégné Union pour le Mensonge Politique. Le voilà député de la dixième circonscription du Nord, le petit ! Notre homme, entre parenthèse, penche bien plus à l’extrème droite qu’au centre droit, si vous me suivez. 

 Notre énergumène est connu pour sa pugnacité et dès sa proposition de loi de juillet 2006, visant à supprimer la condamnation pour diffamation envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle (il faut dire que si cette loi avait été adoptée, il aurait été le premier à en profiter, ne pouvant plus être attaqué). Il affichait d’ores et déjà une couleur pas très rainbowtée. Il possède une association, dénommée « Famille et Liberté » (ces trois mots dignes de Pétain me donnent froid dans le dos).

 En 2005, Vanneste déclare à deux journaux de sa région.

« je n’ai pas dit que l’homosexualité était dangereuse. J’ai dit qu’elle était inférieure à l’hétérosexualité. Si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité […] » ; « pour moi leur comportement est un comportement sectaire » ; « je critique les comportements, je dis qu’ils sont inférieurs moralement […] »

Image de prévisualisation YouTube

Reconnu coupable au tribunal correctionnel de Lilles, ce que confirmera la Cour d’Appel de Douais, le Papy nous a saisi la Cour de Cassassion… Et le douze novembre, Pépère a gagné le droit de fanfaronner sur son stupide blog. La vie éclésiastique serait elle inférieure à l’hétérosexualité pour monsieur Vanneste ? Puisqu’on ne peut la pousser à l’universel sans nuire à l’espèce humaine ? Il est facile de prétendre critiquer des comportements, la sexualité n’étant pas un choix, tout comme la couleur de la peau. Faire ceci, est pareil à critiquer une personne petite, et prétendre le faire, non pas à cause de sa taille, mais à cause de son comportement qui consiste à toujours acheter des pantalons en 32. C’est une logique qui peut être appliquée aux convictions religieuses, aux origines. C’est fondamentalement faux et d’un cynisme déroutant.

« Le succès électoral de Christian Vanneste aux législatives de 2007, où il a été élu au 2e tour avec 58 % des voix alors qu’il était en pleine disgrâce politique, illustre bien l’important soutien dont ses idées peuvent jouir au sein de la population française. « 

 En bref, ce bonhomme n’est pas marginal, c’est cela qui est bien triste. S’il l’était, nous pourrions nous apitoyer sur son sort de réactionnaire pur comme de la vodka russe; mais ce n’est pas le cas. La blogosphère est indignée, et moi avec.